Toute compétence est un bien public.

Retour sur | La Probono Factory 2018 à Paris

14 Décembre 2018 par Margault Lacoste

Retour sur | La Probono Factory 2018 à Paris 

 

Littéralement "la fabrique du bien public", la Probono Factory est un des Grands Programmes d'utilité sociale que Pro Bono Lab porte au coeur de ses différents territoires d'ancrage.

Les 14 et 15 novembre derniers, tout le quartier d’affaires de Paris La Défense s'est mis en mode #probono. Au total, ce sont 250 collaborateurs d’entreprises engagées qui ont partagé leurs compétences au service de 20 associations, durant 22 Missions Probono. Et pour terminer ces deux jours en beauté, Pro Bono Lab a réuni plus de 200 personnes pour la grande soirée de clôture, le 15 novembre ! 

A l'instar des éditions précédentes, cette Probono Factory fait écho à la Pro Bono Week, la semaine internationale de sensibilisation au pro bono (du 21 et 27 octobre 2018).

 

 

Le 14/15 NOV. 250 collaborateurs mobilisés, 20 associations accompagnées, 15 entreprises engagées

Depuis quatre années déjà, Pro Bono Lab et Paris La Défense (l’établissement public local qui gère le quartier du même nom) accompagnent l’engagement solidaire au sein du quartier d’affaires. Pour répondre à l'enjeu de ce territoire : créer du lien entre les talents qui évoluent dans le quartier d'affaire, ils ont décidé de sensibiliser et d’engager les 180 000 usagers au partage de compétences, par des engagements dits pro bono, pour le bien public.

Pendant 2 jours intenses et riches en émotions, 22 groupes composés de 10 salariés d’entreprises* différentes ont partagé, en équipe, leurs compétences (en stratégie, RH, communication, finances, etc.) pour accompagner 20 associations** dans la résolution de leurs problématiques.

L'une des forces de la Probono Factory est de fédérer les structures de l'ESS (Economie Sociale et Solidaire) et les entreprises du secteur dit "classique". C'est une manière unique de les faire se rencontrer et les amener à travailler ensemble, pour un but commun. "J’ai beaucoup apprécié cette manière de travailler ensemble, c'était constructif. Chacun a utilisé les propos des autres pour rebondir et enrichir le débat. C’était très intéressant !" Germain, collaborateur de DXC Technology et volontaire pour la mission avec le Drenche. Ce média en ligne a été accompagné par sept collaborateurs d'entreprises pour l'aider à structurer une démarche commerciale et convaincre de nouveaux partenaires d’acheter des espaces publicitaires. Une semaine après la Probono Factory, Florent, cofondateur de le Drenche a tenu à remercier l'ensemble des volontaires "Merci pour vos idées : elles sont vraiment précieuses et nous en avons déjà mis en place certaines dans notre stratégie commerciale."

Pour Bérengère, la directrice de l’association Auxilia, qui a été accompagnée par 10 volontaires pour développer sa stratégie de communication, participer à la Probono Factory a été "une manière de se ressourcer grâce à des salariés d'entreprises diverses." . Un lien qui se fait "naturellement et de manière positive", confirme Jihane, collaboratrice de Mazars et volontaire pour la Mission Probono. 

 


*Entreprises participantes : AllianzDXC TechnologyEurogroup ConsultingDeloïtteGroupe EDF et ses filiales (EDF Commerce, EDF Energies nouvelles, EDF DTEO DSIT, EDF DSP DRH, DalkiaEnedis), Groupe ADPMazarsParis La DéfenseSociété GénéraleThalès

**Structures à finalité sociale accompagnées : Action Handicap FranceAmoureux au ban publicAndiboArts 93 / Compagnie élolonguèAuxiliaAvec Nos ProchesCie Le Fil de SoieClown UpComité ONU Femmes FranceFédération Cheer UpIntegr@terreLa Fabrique de la DanseLe DrencheL'enfant@l'hôpitalLongitude181M2iE - Maison intercommunale de l'insertion et de l'emploiLa maison de l'amitiéPIMMS AntonyRéseau de santé HumanEst et Solid’elles.


 

15 NOV./18H30. 200 participants pour l'événement de référence du pro bono et du mécénat de compétences

Réalisé en partenariat avec la Fondation Deloitte, Paris La Défense, la Fondation Groupe ADP, la Fondation Schneider Electric, AG2R LA MONDIALE et la Fondation EDF, cet événement de clôture, animé par Flavie Deprez, directrice éditoriale et de la communication de Carenews Group, a permis de réunir de nombreux intervenants, leaders inspirants et pionniers du pro bono.

Le premier temps fort de la soirée a été dédié aux partenaires de l'événement. Nous avons donc eu le plaisir de recevoir sur scène Marie-Célie Guillaume, directrice de Paris La Défense, qui a exprimé l'enjeu du pro bono au sein du quartier d'affaires: "La première richesse du quartier, c'est sa communauté de talents, les collaborateurs y travaillent. Le pro bono permet de créer des liens entre eux", puis Frédéric Moulin, président du Conseil d'administration de Deloitte France, qui a qualifié la Probono Factory d' "initiative importante de mécénat de compétences, dans la mesure où elle permet de sourcer plusieurs associations dans un même lieu." 

Patricia Benchenna, directrice Corporate Philanthropie et Programme Précarité Energétique chez Schneider Electric, Laure Kermen-Lecuir, déléguée générale de la Fondation Groupe ADP, ainsi que Denis Bouchard, responsable Engagement associatif des salariés pour la Fondation EDF et directeur Solidarité Internationale chez EDF étaient également à nos côtés, et tous ont rappelé l'importance de l'engagement citoyen des collaborateurs d'entreprises au service de l'intérêt général. 

 

     

 

Dans un second temps, deux leaders inspirants nous ont partagé leurs réflexions sur le pro bono. Thomas Porcher, économiste, a d'abord  particulièrement appuyé l’ambition de Pro Bono Lab de faire de "Toute compétence est un bien public" à travers une interview vidéo réalisée par Marie Jouhault, responsable du développement chez Pro Bono Lab et Sylvain Reymond, directeur général de Pro Bono Lab. Puis Alexandre Jost, fondateur de la Fabrique Spinoza et co-fondateur de l'Université du Bonheur au Travail nous a amené à réfléchir sur "le pro bono : booster de bonheur au travail ?". Selon Alexandre, "l'altruisme est bénéfique pour celui qui le reçoit, mais également pour celui qui le donne". 

 

 

 

De quoi ouvrir les réflexions avant le troisième temps fort de la soirée : l’expérience prospective. Pour celle-ci, tous les participants ont entamé des réflexions sur le pro bono de demain, aux côtés de 17 leaders inspirants dont Emmanuel Rivat de l'agence Phare, Inès d’Auvergne d'Inclusion & Diversité, Sylvaine Parriaux d'ADMICAL …. Répartis en 10 ateliers, ils ont émis des propositions sur des thématiques comme le pro bono dans l’éducation, le pro bono pour l'emploi, le pro bono à l'international … En quelques heures seulement, une cinquantaine de propositions ont été pensées. Et parmi elles, 30 viendront enrichir un manifeste qui sera lancé par Pro Bono Lab début 2019. Ces différentes propositions sont consultables sur la solution digitale de My Crowd Compagny ici-même. Votez dès maintenant pour celles qui vous convainquent, et participez à ce grand débat pour inventer, avec nous, le pro bono (mécénat/bénévolat de compétences) de demain !

Vous souhaitez prendre connaissance des propositions et votez pour vos préférées ? Rien de plus simple : pour les personnes présentes lors de la soirée de clôture connectez-vous sur la plateforme probonolab.mycrowdcompany.com avec votre adresse mail et le mot de passe : Probono18! . Vous n'étiez pas présent(e) et n'avez pas de compte ? Il vous suffit d'en créer un directement sur la plateforme, en rentrant nom, prénom, adresse mail et mot de passe.

 

   

 

 Pour revivre la soirée en images, c'est par ici : photos de la soirée // photocall.

 

Ils ont parlé de nos Probono Factory 2018