Retour sur Impact Investing Day LYON

Primary tabs

30 June 2017
Par Defne Guvenc Seuzaret

Impact Investing Day 

Le jeudi 18 mai à Lyon, le MOUVES et Le Comptoir de l’Innovation ont co-organisé la 4ème étape de l’Impact Investing Tour avec le soutien de la BNP Paribas, la Caisse des Dépôts et de La France S’engage. L’événement est consacré à la question du financement des activités à impact social. Des entrepreneurs sociaux de tous les horizons ont ainsi eu l’occasion d’échanger avec des experts sur les bonnes pratiques de financement et sur les stratégies gagnantes pour lever des fonds.

Particulièrement riche en rencontres, la journée a commencé par des ateliers pour former les entrepreneurs aux différents outils de l’investissement à impact social : élaboration d’un plan de financement, mécanismes de l’épargne salariale, présentation du Fonds NovESS, des outils d’évaluation de l’impact social et du contrat à impact social.

 

Les Petites Cantines et le Comptoir de Campagne de Champdieu ont été récompensés respectivement par le prix Impact² Innovation et Impact² Territoire pour leur activité à fort impact social et au fort potentiel de développement local.

 

L’après-midi a laissé place à la pratique avec des groupes d’échanges organisés par typologie de mode financement tels que le crowdfunding, les fondations, les fonds publics, l’investissement solidaire et le financement bancaire. Par la suite, les participants répartis par atelier ont pu approfondir leurs connaissances et développer leurs compétences sur les acteurs, les dispositifs de financement et les modalités d’approche d’un partenaire financier.

 

Pro Bono Lab a participé aux ateliers portant sur l’évaluation de l’impact social et la levée de fonds. Voici nos retours sur ces différents ateliers croisés avec notre expérience dans le mécénat et le bénévolat de compétences.

 

L’évaluation de l’impact au cœur des actions à finalité sociale

L’atelier animé par IM(Prove) a présenté les enjeux, les méthodes et les outils pour réaliser une évaluation d’impact social. En effet, la réflexion sur l’impact social nécessite un travail dans la durée pour la structure. La phase de préparation est primordiale et elle demande un regard extérieur sur le projet pour :

  • Clarifier les enjeux de l’évaluation de l’impact,
  • Analyser la mission sociale, l’activité existante et les résultats attendus,
  • Déterminer les cibles bénéficiaires et l’impact social recherché.

Parmi les différentes méthodes présentées, deux ont retenu notre attention :

  • La méthode de la « théorie du changement » qui permet d’évaluer le changement généré par l’activité en procédant à une évaluation en amont et en aval de l’ensemble des activités afin de montrer la plus-value du projet pour les bénéficiaires.
  • La monétarisation consiste à donner une valeur monétaire au projet et aux externalités produites. Elle est privilégiée pour convaincre les investisseurs publics et privés grâce aux ratios financiers.

Selon la méthode choisie, la structure peut mettre en place des outils quantitatifs et qualitatifs, à savoir les indicateurs de caractérisation, des indicateurs de performance et des indicateurs d’impact.

Pro Bono Lab utilise également la méthode de la théorie du changement pour mesurer son impact social. Selon son activité, elle adapte les outils et les modalités de l’évaluation.

 

En effet, depuis 2011, Pro Bono Lab mobilise des volontaires lors d’une journée de Marathon Probono qui réunit dix volontaires et deux représentants d’une organisation à finalité sociale pour répondre à un besoin spécifique de cette dernière. Pro Bono Lab mesure l’impact de ses actions sur les volontaires mobilisés et sur les organisations qu’elle accompagne. Une évaluation dans la durée est mise en place après chaque Mission Probono :

  • Évaluation à court  terme : réalisée auprès des volontaires et des organisations à finalité sociale sous forme de retour sur expérience afin d’améliorer nos méthodes d’intervention.
  • Évaluation à moyen terme : un questionnaire et un entretien téléphonique permettent de suivre l’état d’avancement de l’organisation accompagnée dans la mise en œuvre des actions concrètes suite aux recommandations des livrables créés par les volontaires le jour d’une Mission Probono. Ce suivi se concrétise par une réactualisation du diagnostic de l’organisation bénéficiaire.
  • Évaluation d’impact annuelle : elle complète le processus de suivi et fournit les éléments nécessaires pour améliorer l’accompagnement et l’offre de Pro Bono Lab.

 

Le mécénat financier et le mécénat de compétence : quelle complémentarité ?

Lors de l’atelier qui a réuni La Fondation Caritas, Entreprendre et Plus, le CCAH et la Fondation Immochan, les organisations à finalité sociale se sont renseignées sur le fonctionnement spécifique de chacune de ces fondations. La volonté de dépasser la relation de « financeur- financé » est partagée par ses acteurs qui ont tendance à coupler le mécénat financier et l’accompagnement stratégique (mentorat, participation au comité de pilotage des associations bénéficiaires…).

 

Dans un contexte de raréfaction des ressources publics, les associations doivent faire preuve de bonne gestion, justifier l’efficacité de leur mode de fonctionnement et poursuivre la diversification de leurs ressources pour assurer leur pérennité. Cela suppose une adoption du langage et du code du monde des affaires (marketing et communication), une proposition de partenariat gagnant-gagnant aux partenaires privés (nouvelle approche stratégique) et une montée en compétences de leurs salariés et de leurs bénévoles (gestion des ressources humaines).

 

Pro Bono Lab observe ses besoins au quotidien et propose d’y répondre par des Missions Probono dans le cadre du mécénat de compétences. Pro Bono Lab forme les acteurs économiques à ses outils et ses méthodes pour réaffirmer sa mission d’essaimeur et démultiplier l'impact social du pro bono. Le développement du mécénat de compétences ouvre ainsi des perspectives de partenariats entre les organisations de l’ESS et les entreprises classiques, et favorise la diversification des modes d’engagements citoyens.

La première formation de l'antenne Auvergne-Rhône-Alpes a eu lieu le 1 juin 2017  à Lyon, en partenariat avec AG2R LA MONDIALE. Durant cette formation, les acteurs du financement solidaire et de l’accompagnement ont été formés aux pratiques du pro bono afin de favoriser l’appropriation de cette pratique comme une ressource disponible et complémentaire aux outils proposés sur le territoire.

 

Pour aller plus loin 

Nos articles sur :

D'autres articles :