Pro Bono Lab aux Journées du Patrimoine Des Start-Up

Primary tabs

30 September 2012
Par Emilie VUILLEQUEZ

Notre patrimoine, ce n'est pas uniquement nos musées ! C'est ainsi que l'on pourrait résumer l'esprit des Journées du Patrimoine de Start-Up, auxquelles Pro Bono Lab a participé. Organisées les 14 et 15 septembre derniers par Cup of Teach, OuiShare et la Mutinerie, elles avaient pour but de faire découvrir de jeunes entreprises dynamiques au grand public.

 

Florence, fondatrice de l'association Quokka, est venue aux Journées du Patrimoine des Start-Up pour rencontrer l'équipe de Pro Bono Lab et en savoir plus sur le pro bono, car son association a justement besoin de compétences pour se développer. Elle souhaite connaître les critères de mise en place d'un projet pro bono.

 

"Un des critères d'appréciation de Pro Bono Lab, lui explique Yoann Kassi-Vivier, co-fondateur de Pro Bono Lab, c'est que l'association bénéficiaire soit capable de recevoir le projet pro bono, c'est-à-dire d'avoir au moins 2 personnes moteurs en son sein qui auront la volonté et le temps de préparer le projet et d'y participer, puis de mettre en application les recommandations qui en seront issues."

 

Dans la grande salle de la Mutinerie, les questions fusent : Que retirent les volontaires de cette expérience pro bono ? Quels sont les avantages pour une entreprise ? Mélanie, Raphaëlle, Guillaume et Jean, bénévoles pour Pro Bono Lab sont venus prêter main forte à l'équipe permanente pour répondre à toutes les interrogations. Les discussions se poursuivent après la présentation dans la bonne humeur et l'enthousiasme. Un grand merci à tous pour votre participation !